Séchoir à céréales industriel

L’offre globale FAO :

- Sécher toutes céréales, même oléagineux, jusqu’à 1900 tonnes par jour

(en fonction du modèle et des conditions de séchage).

- Sauvegarder l’environnement en limitant les rejets de poussières :

(inférieurs à 30 mg par Nm³ d’air rejeté à l’atmosphère sans filtres)

(inférieurs à 5 mg par Nm³ d’air rejeté à l’atmosphère avec filtres)

- Garantir un an les pièces et la main d’œuvre à date de mise en service.

- Former votre personnel à la conduite du séchoir.

- Garantir un S.A.V. et un dépannage 7 jours sur 7 pendant les campagnes.

 

 

Caractéristiques de construction

 1 - Colonne de séchage

 Colonne

 La colonne de séchage est posée sur un bâti métallique comprenant les trémies grains secs munies de vannes de sortie manuelles et de trappes de visite. Sur ce bâti prend place l’extracteur de grain sec. La colonne est composée de cellules superposées en tôle d’acier galvanisée disposées en quinconce pour un écoulement gravitaire et un séchage homogène.

La partie supérieure est utilisée comme trémie de réserve et assure en permanence un remplissage optimum de grain.

 Caissons

Les différents caissons de circulation d’air chaud et d’air usé sont constitués de panneaux latéraux et panneaux d’extrémité réalisés en tôle d’acier galvanisée. Une charpente est installée pour former une couverture au-dessus du séchoir.

L’ensemble est intégralement bardé (teinte à définir) et isolé de l’extérieur avec du feutre de bardage entre les panneaux et le bardage.

 Accès

Accès extérieurs :

- Une échelle à crinoline extérieure à la colonne permet depuis le niveau du sol d’accéder à la partie supérieure du séchoir.

- Une échelle à crinoline permet d’accéder à la plateforme du brûleur veine d’air.

- Les accès aux caissons se font par des portes d’une hauteur de deux modules.

Accès intérieurs :

- Tous les caissons sont équipés de passerelles en caillebotis grosses mailles galvanisés et réparties tous les deux modules, avec garde-corps et échelles.

- Ces différents accès permettent un nettoyage aisé, facilité par une construction générale limitant au maximum les rétentions de poussières.

 Colonne sèche

Départ avec vanne et raccord pompier DN 65 pour alimentation, positionné à l’extérieur et avec plaque de signalisation.

- Un piquage en partie inférieure avec vanne de fermeture DN 40.

- Un piquage en partie intermédiaire avec vanne de fermeture DN 40.

- Un piquage en partie supérieure avec vanne de fermeture DN 40.

 

2 - Equipements mécaniques

 Groupe moto-ventilateurs

Chaque moto-ventilateur est équipé d’un ventilateur hélicoïdal, d’un moteur IP55 et d’un volet anti-poussières à commande électropneumatique.

 Brûleur

Le brûleur est de type veine d’air, constitué d’un corps en fonte et de flasques en acier inox. Il est installé sur toute la longueur du caisson d’air chaud afin d’avoir une répartition de température homogène. Il est alimenté par une panoplie modulante  permettant une régulation précise des températures d’air chaud et la sécurité du brûleur. Ce brûleur peut fonctionner soit au Gaz Naturel ou au GPL.

 Commande pneumatique

Un compresseur installé dans la partie sous le brûleur permet d’alimenter les circuits pneumatiques de la grille d’extraction de grain sec et des volets anti poussières. Une platine électropneumatique est disposée en sortie du compresseur.

 
 

3 - Equipements électriques

Le séchoir est alimenté par une armoire de puissance installée au pied de celui-ci dans un local bardé et fermé.

Elle comporte les démarreurs des ventilateurs, l’ensemble de contrôle lié au brûleur et le bornier de raccordement des capteurs et actionneurs. Le terminal tactile est installé sur cette armoire ou dans une armoire de télécommande qui peut être distante par rapport à la précédente. Elle communique alors avec l’armoire de puissance par un câble de réseau.

 Capteurs

Un ensemble de capteurs disposés dans les différents caissons permettent de contrôler et sécuriser le déroulement du séchage :

- Sondes de régulation de température et d’humidité grain sec.

- Sondes de détection incendie.

- Manostat de contrôle de pression d’air comprimé.

- Capteurs de position des volets anti-poussières et du tiroir d’extraction.

- Capteurs de niveau et de présence grain sec.

- Capteur pour contrôle de ventilation.

- Capteurs directement liés au fonctionnement brûleur.

 

 

Principe de fonctionnement et performances

Séchoir continu type CL10

sechoir e7

L’ensemble de la colonne est globalement mis en dépression. L’air extérieur alimentant la partie basse est aspiré au travers du pied support. La répartition de l’air s’effectue comme suit :

- En partie basse de la colonne de grains utilisée comme zone de refroidissement (volets d’admission réglables)

- En partie haute de la colonne de grains (zone de séchage)

- Réchauffage dans un brûleur de type veine d’air disposé sur toute la longueur du caisson ou dans des foyers verticaux équipés de brûleurs air pulsé.

Nota : un plancher amovible délimite les zones de séchage et de refroidissement. La suppression de ce dernier permet d’utiliser le séchoir tout en air chaud pour faire de la dryération. (Option)

L’air usé est aspiré par les ventilateurs hélicoïdes supérieurs pour être évacué à l’extérieur.

En fonction du modèle et de conditions de séchage :

- Capacité de céréales : 39 à 117 tonnes

- Débit céréales sec : 9.7 à 61.5 tonnes par heure

- Capacité évaporatoire : 2.533 à 16.096 points par heure

 

 

 

 

Séchoir continu économiseur type SCE

sechoir sceL’ensemble de la colonne est globalement mis en dépression. L’air extérieur alimentant la partie basse est aspiré au travers de persiennes largement dimensionnées situées au niveau du pied support. La répartition de l’air s’effectue comme suit :

- En partie basse de la colonne de grains utilisée comme zone de refroidissement (volets d’admission réglables)

- En partie haute de la colonne de grains utilisée comme zone de séchage

- Réchauffage dans un brûleur de type veine d’air disposé sur toute la longueur du caisson

- Mélange avec l’air recyclé pour produire l’air chaud de séchage.

L’air usé est aspiré :

- Par les ventilateurs hélicoïdes supérieurs pour être évacué verticalement à l’extérieur.         

- Par les ventilateurs hélicoïdes inférieurs pour être recyclé et mélangé à l’air chaud produit par le générateur.

En fonction du modèle et de conditions de séchage :

- Capacité de céréales : 31 à 207 tonnes

- Débit céréales sec : 8 à 54 tonnes par heure

- Capacité évaporatoire : 2.083 à 14.127 points par heure

 

 

Séchoir continu économiseur bi-températures type E7

sechoir cl10L’ensemble de la colonne est globalement mis en dépression. L’air extérieur qui alimente le séchoir est aspiré au travers de persiennes situées au niveau du pied support. La répartition de l’air s’effectue comme suit :

- En partie basse de la colonne de grains utilisée comme zone de refroidissement

- En partie haute de la colonne de grains (zones de séchage) :

- Réchauffage dans un brûleur de type veine d’air disposé sur toute la longueur du caisson

- Mélange avec l’air recyclé à deux niveaux pour produire l’air chaud de début de séchage et l’air chaud de fin de séchage (séchoir mono-brûleur type bi température à recyclage d’air)

L’air usé est aspiré :

- Par les ventilateurs hélicoïdes supérieurs pour être évacué verticalement à l’extérieur.

- Par les ventilateurs hélicoïdes inférieurs pour être recyclé et mélangé à l’air chaud produit par le générateur

En fonction du modèle et de conditions de séchage :

- Capacité de céréales : 52 à 217 tonnes

- Débit céréales sec : 12.4 à 79.5 tonnes par heure

- Capacité évaporatoire : 3.240 à 20.793 points par heure